http://www.cluber.inter-systeme.ca/index.html

Projets et Photos

Projet, évaporateur solair au Cap-Vert

http://www2.netrevolution.com/~marier/index4/Index.html






Réalisation de Michel Fischer        

Dans le cadre d'une nouvelle rubrique ""trucs et astuces"", permettez moi de vous soumettre une de mes réalisations alors que nous habitions bien loin en campagne.
Deux panneaux solaires a air chaud de 4 pieds X 8 pieds (1,20 X 2,40M) construits simplement avec deux panneaux de contreplaqué, quelques mètres de tuyaux en tôle galvanisée pour les conduits de chauffage a air chaud de 5 pouces de diamètre peints en noir (peinture haute température type automobile) et deux panneaux de plastique (LEXAN)de 4mm. L'ísolation des panneaux et des tuyaux était faite de laine de verre. Cette installation simple et peu coûteuse nous permettait de tempérer un sous sol très froid. Le système de contrôle électronique était (est toujours !!!) un piratage d'un système industriel. Le ventilateur était un ventilo provenant d'un bloc d'alimentation HS d'un "vieux ordino 286". Si cela peut donner des idées aux copains/copines. Amicalement. Michel





Réalisation de Joel Guillou

Bonjour,
Voici un descriptif de la maison dont j'ai réalisé le solaire en 1983.


Elles est en Bretagne (France)


TYPE : à air chaud
- Disposition : sur le toît
- Suface des capteurs: 36 m² soit longueur 9 m par 4 m suivant le rampant (45°)
- Orientation : plein Sud
- Matériaux utilisés : capteurs en bacs d'aluminium onde gréca, peint en noir (utilisé pour les couvertures industrielles)
- Matériau transparent pour effet de serre : polycarbonate de 6 mm alvéolé mis sur des supports en profilés alu extrudé écartés de 420 mm.et maintenus par un joint clipsé en néoprène. Une lame d'air existe entre les 2 éléments ci-dessus et une autre lame entre les capteurs et l'isolant disposé dessous en laine de roche 100 mm avec 2 faces en alu.
- Reprise de l'air chaud :au sommet du toît dans une gaine courant sous le faitage avec des piquages de 200 mm de diamètre: 2 pour l'aspiration dans la maison et 2 pour l'évacuation d'été à l'extérieur.
- Aspiration par un ventilateur récupéré sur une ancienne chaudière à air chaud et modifiée pour assurer l'aspiration dans la gaine ci-dessus et le refoulement vers la maison. Puissance totale 120 W- 3 vitesses obtenues par tension variable en fonction de la température de l'air chaud dans la gaine (un bulbe de machine à laver donne les 3 tensions nécessaires avec un auto-transfo et ce automatiquement) une trappe motorisée commandée par un autre bulbe réglable isole les capteurs de la maison dès que le soleil se cache. Le bulbe en question permet d'affiner la température de démarrage du ventilo et l'ouverture de la trappe : tout ceci est récupéré sur d'anciennes machines à laver qui comportaient à l'époque des systèmes de réglage de température précis.
- Refoulement et stockage : à la sortie du ventilateur l'air chaud peut aller directement dans toute la maison par des gaines de 150 mm de diamètre isolées ou par le jeu d'une trappe unique, aller dans un stockage de 4 tonnes de pierres, soit en recyclage complet soit en répartition mixte maison + stockage. J'ai réalisé tout le système pendant la construction de la maison Cet ensemble fonctionne sans interruption depuis 18 ans à ma grande satisfaction.

Nota : en 2001, le 1er Avril (non ce n'est pas un gag! ) le moteur du ventilo a grillé et comme la maison "Airflam" n'existe plus il a fallu tout repenser le système ce qui fait que tout le printemps ma maison n'a pas été "solaire" et je ne la reconnaissait plus!


- suivant coupe ci-jointe
- le chauffage solaire a été prévu à la construction de la maison.
- j'ai tout réalisé par moi-même : conception à partir d?une réalisation faite par une entreprise. fournitures du commerce pour les plaques en alu nervuré des capteurs, pour les profils alu recevant les plaques en métacrylate alvéolaire et les isolants.
- tout le matériel électrique provient de récupération : autotransfo pour le passage des vitesses, ventilateur de chaudière "airflam" moteur d'essuie glace pour la trappe etc etc
- dimensions du système : 9 mètres de longueur par 4 mètres suivant rampant.

Fonctionnement :
- des sondes ont été placées dans la gaine située au faîtage; elles sont constituées de sondes de température de lave-linge avec radiateurs en tôle pour tenir compte de la différence d'échange.
- une des sondes déclenche la mise en route du ventilateur à la première vitesse et l'ouverture de la trappe motorisée qui isole le solaire de la maison, l'autre sonde fait varier cette vitesse en fonction de l'augmentation de l'ensoleillement en passant une 2 ème ou une 3ème vitesse de rotation du ventilo.
- à l'extinction le ventilo s'arrête et la trappe se referme . C'est le seul automatisme installé et il m'a suffit jusqu'à maintenant.
- un contacteur permet de remettre le ventilateur en marche pour récupérer la chaleur emmagasinée dans les pierres, la trappe motorisée restant fermée car elle donne accès sur le couloir de l'étage, c'est donc l'air de la maison qui se réchauffe sur le stockage.
J'envisage, pour augmenter la performance, de motoriser et d'automatiser la trappe qui permet de stocker dans les pierres, car celle-ci doit se manoeuvrer en fonction du temps, que je trouve beaucoup plus instable qu'à l'origine.
Voici un petit complément au croquis de maison solaire que j'ai envoyé.
Maison solaire en Bretagne. (France)
- 2) considération sur l'usage de mon solaire.

Avec le temps et l'expérience, voici quelques reflexions générales sur le chauffage solaire, ceci sans prétendre être un expert.
- cette installation fonctionne donc depuis 20 ans et le seul entretien a consisté à changer les plaques alvéolaires au bout de 14 ans.
- d'abord le solaire ça marche ! par exemple je ne chauffe plus en appoint depuis le 15 Mars environ quelque soit le temps et j'ai 20 degrés dans toute la maison avec seulement les 150 Watts/heure du ventilateur (et encore il ne fonctionne pas tout le temps à pleine puissance); depuis début Avril, le temps varie tellement que je le coupe, je le remet.
- Même si l'on possède une installation performante, il faut toujours faire entrer le maximum de soleil par les fenêtres ou baies vitrées, quitte à mettre derrière des stores vénitiens à petites lames noires ce qui en fait d'excellents radiateurs et empêche le soleil bas d'hiver de décolorer les tapis.... .
- naturellement, le soleil n'est pas toujours au rendez-vous et, après étude, j'ai opté, pour l'appoint des 3 mois critiques, pour une climatisation air-air reversible avec gaz sans effet de serre, dont la souplesse d'utilisation me permettra de conserver le solaire et qui en tant que pompe à chaleur me permet de rester quand même écologique. Ceci afin de remplacer les radiateurs électriques type convecteurs. Pour ceux qui sont intéressés par cette formule :
- c'est moins cher que les installations avec radiateurs, chaudière, et stockage,( j'ai tout essayé)
- attention aux bons vendeurs : ils n'ont pas intérêt à ce que vous choisissiez cette formule, ils vont vous pousser à mettre des radiateurs soi-disant performants: pas vrai c'est toujours de l'effet Joules ( j'ai eu toutes les peines du monde à avoir des devis)
- attention aussi au gaz utilisé, ils essaient d'écouler les stoks de R22 qui va être interdit en 2002! imposer le R 410A ou le R 407 A
- choisir aussi la technologie INVERTER qui augmente le rendement de 30% avec moins de bruit. Si certains ont des questions je serais ravi d'y répondre. Salutations à tous.
J. Guillou





Retour à la page principale

Club ER, Québec, Canada.